Logo La Marne

(du 23 octobre 2013)

Pourquoi ont-ils du mal à prendre le train
L'information de Daniel HUE

ITER  (coopérative bureau d’études en mobilité durable, transport et déplacements).

A cette petite réunion (20 personnes) tenue en catimini (aucune information publique à la connaissance de nombreux utilisateurs de la ligne P) participaient deux éminents spécialistes du transport régional :

- Francis Chesné, président de la commission "Transport/logement" de la Communauté de Communes du Pays de l'Ourcq,

-Victor Etienne, président de l'Association de l'Ourcq des Usagers des Transports (AOUT).

Le coup de gueule de Daniel Hue

Logo Galériens

L'enquête téléphonique ITER ayant donc commencé en juin 2012, si elle a duré un an, le nombre d'appels téléphoniques correspond a presque 2 appels par jour. (C'est une enquête rondement menée ! Combien a-t-elle coûté ?).

Avoir fait appel à un bureau d'études pour apprendre que 70% des déplacements se font en voiture au fin fond du nord de la Seine-&-Marne, les spécialistes du doigt mouillé auraient pu donner le même résultat et ça aurait coûté moins cher. Il suffit de voire le nombre de véhicules particuliers qui sillonnent le secteur, le matin aux heures avant la prise du boulot, et le soir, aux heures après la sortie du boulot.

"Le vrai problème du canton (selon l'ITER) c'est le train"... "En cas de perturbations à la SNCF, une grève par exemple, ce sont les plus petites lignes qui trinquent, donc Trilport/La Ferté-Milon", l'électrification de la ligne est primordiale pour assurer une qualité de service qui inciterait à prendre le train".

Même s'il y a 5 à 6 jours de grève des cheminots par an (peut-être ont-ils raison de faire grève quand on lit ce qui suit ?), il ne faut pas faire l'impasse des autres incidents qui détériorent le service à rendre aux usagers :

- fortes chaleurs : (en été, l’élévation significatives des températures (au-delà de 28°c) a des conséquences sur les installations (dilatation des rails, déformation de la voie) et des incidences sur les déplacements (limitation de la vitesse de circulation, suppression de trains, mise sur bus entre Lizy-sur-Ourcq et La Ferté-Milon).

- portes de wagon qui ne se ferment pas (le train ne va pas plus loin, il faut attendre le suivant dans un certain délai).

- avaries techniques sur des trains...

- pannes de trains de marchandises d'où des retards conséquents, des modifications de dessertes et des suppression ponctuelles dans les deux sens.

- trains supprimés (sans explication).

- présence d'obstacles sur la voie.

- absence de matériel roulant, des suppressions sont à prévoir, un service de bus de substitution est mis en place.

- incidents de matériel, une substitution par bus est prévue.

- panne d'un train.

- travaux sur les voies contraignant à modifier la circulation des trains, une substitution de bus est prévue.

- problème technique sur rame RIB/RIO.

-De forte contraintes relatives à la maintenance du matériel vieillissant et subissant de nombreux dysfonctionnements limitent actuellement la disponibilité de certaines rames.

- grands travaux d'été (pas de trains : une substitution par bus sera assurée).

- etc...

Quand on lit : "Même si les moteurs des Autorails à Grande Capacité (AGC) ont été changés", il faut se rappeler la date de l'inauguration de leur première mise en service :

le 18 septembre 2010

Les moteurs ont tenu 3 ans !!!

Quel bon choix d'avoir pris Bombardier à la place d'Alsthom !

(Certainement au nom de la libre concurrence ?)

Ce n'est pas étonnant que les rames RIB/RIO (petits gris) soient toujours tractées par les BB 67000 diesel de Brissonneau et Lotz (construites entre 1963 & 1968). Ces motrices ont presque 50 ans d'âge !!!

"Un plan d'action est prévu pour 5 ans et la Communauté de Communes du Pays de l'Ourcq se doit d'attirer les habitants vers les gares de Crouy-sur-Ourcq, de Lizy-sur-Ourcq et d'Isles-Armentières-Congis, enjeu essentiel pour justifier l'électrification de la ligne".

Aujourd'hui, la CCPO dort sur ses deux oreilles quand on lit sur son site : "Le territoire du Pays de l'Ourcq compte trois gares, desservies par la ligne Transilien SNCF "Meaux - La Ferté-Milon" (correspondance pour Paris Est en gare de Meaux) : Isles-Armentières-Congis, Lizy-sur-Ourcq et Crouy-sur-Ourcq.

Sur cette ligne circulent un train par heure dans chaque sens entre La Ferté-Milon et Meaux, entre 5h et 22h, avec une correspondance pour Paris en gare de Meaux. L'offre est complétée, le matin, par deux trains à destination de Paris, et le soir, par deux trains en provenance de Paris. Ces quatre trains sont sans arrêt entre Meaux et Paris".


Extrait Lettre N°5 Club partenaires ligne P (juin 2012)

Extrait Lettre N°5 Club partenaires ligne P (juin 2012)

On lit bien "l'électrification de la ligne entre Trilport & Lizy".

Habitants de Crouy-sur-Ourcq, vous ne faites pas partie du projet !!!

"Circulez, y a rien à voir" ou plutôt "Ne circulez plus, y aura plus rien à voir" !!!

Quant aux habitants de Mareuil-sur-Ourcq et La Ferté-Milon, n'en parlons pas : s'ils veulent toujours aller travailler à Paris par le train en partant de leur gare, ils devront passer par Reims.

Mais là, ils auront la chance de pouvoir prendre le TGV !!!...

La Caricature de Daniel Hue

Vélo-rail Transilien
Du haut pyramide